Arnaques et pièges à éviter pour l’installation de panneaux solaires

Le solaire photovoltaïque pour les particuliers est aujourd’hui un petit filon : encouragé par l’État au travers de subventions et de l’obligation d’achat pour les producteurs d’électricité, une installation photovoltaïque en toiture peut s’avérer rentable et écologique partout en France.
Comme tout filon, la filière a attiré beaucoup de professionnels, dont les moins scrupuleux… Attention aux arnaques !

Arnaques au photovoltaïque

C’est un véritable fléau. Ces margoulins font le plus grand tort à une activité à la base extrêmement vertueuse. Au moins 10 000 particuliers démarchés directement à domicile ou sur des stands de la Foire de Paris ou du Salon de l’Agriculture, sont actuellement victimes de ces agissements. Leurs bons de commande atteignent facilement les 30 000 euros et promettent l’autofinancement. Pour des équipements qui ne valent en réalité même pas quelques milliers d’euros.

Le contexte

Souvent, il s’agit de professionnels qui viennent vous démarcher sans que vous n’ayiez rien demandé. En effet, si vous êtes déjà dans une démarche d’achat de photovoltaïque, vous devez avoir une idée des prix du marché et de ce que peut vous rapporter une telle installation. Mais les cibles de ces escrocs n’ont généralement aucun point de comparaison ! Le démarchage a souvent lieu par téléphone, sur Internet, lors de foires (c’était encore le cas à la foire de Paris en ce mois de mai 2018 !), forums et autre évènements ou même directement à votre porte.

La personne ou l’organisme se présentant n’aura souvent aucun scrupule à se revêtir de certifications, à se réclamer d’organismes publics ou d’entreprises du secteur de l’énergie, se prétendre partenaire Bleu Ciel ou Solutions d’Habitat EDF, etc. Faites attention aux offres émanant de sociétés portant des noms pouvant entretenir la confusion, comme « Centre, Agence ou Institut national (ou régional) de… ».

Icône arnaque 1
Icône arnaque 2
Icône arnaque 3

Les promesses

Le commercial arrive donc chez vous pour se livrer à une “étude de projet” griffonnée sur un bout de papier que vous ne pourrez généralement pas conserver. Il est euphorique : grâce aux aides et crédits d’impôt mis en place par l’État depuis le Grenelle de l’Environnement ainsi qu’à un emprunt, l’installation photovoltaïque ne va rien vous coûter… Vos panneaux solaires sont auto-financés !

Le commercial vous propose alors de signer un “simple devis”, un “bon pour candidature”, un “bon témoin” ou encore un “bon pour étude” qui “ne vous engage à rien du tout, promis juré”.
Soyez vigilants ! Le but est d’obtenir votre signature sur un document qui n’est autre qu’un bon de commande déguisé, bien que le commercial vous le présente très différemment. Si cela ne vous engage vraiment à rien, pourquoi demandent-ils votre signature ? Jamais une entreprise sérieuse ne vous demandera une signature pour de simples études ou candidatures…

Gardez en tête que tout document mentionnant le prix de l’installation, si vous le signez, peut devenir un bon de commande !

Dans de très courts délais, vous voyez alors arriver une équipe de poseurs bien décidés à installer des panneaux photovoltaïques sur votre toit. Certains interviennent même en votre absence !

Mais, après tout… Mon installation photovoltaïque sera rentable, non ?

Le pot aux roses

Vous découvrez alors le pot aux roses :

  • aucune déclaration préalable n’a été faite en mairie (impossible puisque les délais d’instruction sont d’un mois)
  • le prix de l’installation est totalement déraisonnable, généralement deux à trois fois plus cher que son véritable prix
  • votre production solaire a été très largement surévaluée par le commercial

Dans ces conditions, les chèques EDF OA que vous recevrez n’ont aucune chance de rembourser votre investissement. Celui-ci est deux à trois fois trop élevé par rapport à votre installation et le montant des chèques EDF OA (proportionnel à la quantité d’électricité que vous produisez) bien inférieur aux promesses du commercial ! Vous vous retrouvez endetté auprès de l’organisme de crédit…

Variations et nouvelles arnaques

Nous vous avons décrit le cas le plus classique, mais les escrocs sont inventifs…

  • Parfois des taux de prêts à la consommation exhorbitants vous seront proposés
  • Ou encore les travaux qui ne finiront jamais… L’abandon de chantier est une arnaque classique qui touche sévèrement tout le secteur de la rénovation énergétique.
  • Vous avez déjà une installation photovoltaïque ? Voici quelques arnaques classiques :
    • Vous recevez un appel ou un mail d’un “organisme” vous informant que votre installateur a déposé le bilan. Il vous faut donc absolument souscrire un nouveau contrat pour la reprise de vos garanties. Cela n’a aucun sens : les garanties sur le matériel sont portées par les fabricants et si votre installation avait une garantie décennale au moment des travaux, celle-ci vous couvre encore, même si votre installateur a déposé le bilan !
    • Par téléphone ou par mail, un commercial vous démontre qu’il faut absolument que vous installiez des micro-onduleurs (ou autre option) sur vos panneaux photovoltaïques : ceux-ci vous feront gagner 30 à 40% de production photovoltaïque ! Les micro-onduleurs ne sont utiles que si votre toit subit des ombrages partiels. De nouveau, l’offre “extraordinaire” du commercial s’avère généralement être deux à trois fois au-dessus des prix du marché…

Checklist pour déceler les arnaques

Pouvez-vous répondre à ces questions ?

Première précaution concernant le sérieux du descriptif de projet proposé, vérifiez que vous trouvez réponse à ces quelques questions :

  • Quelle est la puissance exacte de l’installation photovoltaïque ?
  • Quelle est la marque, la référence et la puissance de chaque panneau photovoltaïque ?
  • Quelle est la marque et la référence de l’onduleur ?
  • Qui prend en charge les démarches administratives ?
  • Qui paie le raccordement réseau ?

Le véritable coût d’une installation photovoltaïque

Concernant les aides et financements, sachez que le photovoltaïque n’est pas éligible au crédit d’impôt. Pour connaître le détail des prix d’une installation photovoltaïque et du coût d’un projet, nous vous invitons à parcourir notre article détaillé. Cependant, rappelons quelques ordres de grandeur, sans tenir compte d’éventuelles primes à l’investissement.

Exemple de logement Puissance PV installée Prix TTC 1
2 habitants, 60 m2, en autoconsommation partielle 3 kWc 8 500 €
4 habitants, 120 m2, en autoconsommation partielle 6 kWc 14 000 €
6 habitants, 200 m2, en vente totale 9 kWc 19 500 €

Combien rapporte vraiment une installation photovoltaïque ?

Il est difficile de donner une valeur à ce que vous rapportera votre installation photovoltaïque, car cela dépend de la quantité d’électricité que vous pouvez produire sur votre toit, donc de la surface disponible sur celui-ci et de son ensoleillement. Aussi, nous vous invitons à simuler votre projet photovoltaïque sur notre application afin de connaître les vrais gains que peut vous rapporter une installation photovoltaïque optimisée pour votre toit.

Voici cependant quelques ordres de grandeur, pour une installation en surimposition :

Type de contrat Puissance PV installée Revenu annuel estimé
Autoconsommation partielle 3 kWc 200 à 500€ économisés + 100 à 300€ de bénéfices /an
Autoconsommation partielle 6 kWc 400 à 1000€ économisés + 200 à 600€ de bénéfices /an
Autoconsommation partielle 9 kWc 600 à 1500€ économisés + 300 à 900€ de bénéfices /an
Vente totale 3 kWc Entre 600 et 1 000€/an
Vente totale 6 kWc Entre 1 000 et 1 800€/an
Vente totale 9 kWc Entre 1800 et 2 500€/an

Ces revenus permettent-ils de couvrir les mensualités de votre prêt ? Multipliez par 12 la mensualité du prêt et comparez cela à votre revenu annuel estimé ci-dessus. Si les mensualités du prêt vous reviennent plus chères à l’année que vos revenus, vous devrez mettre le complément de votre poche, quoi qu’en dise le commercial !

Vous pensez être victime d’une arnaque au photovoltaïque ?

Mon interlocuteur est-il vraiment celui qu’il prétend être ?

Face au fléau des arnaques au photovoltaïque, des associations de consommateurs et les pouvoirs publics ont réagi.

Si votre interlocuteur prétend bénéficier de la mention RGE délivrée par l’État, nécessaire pour bénéficier de la prime à l’investissement pour une installation photovoltaïque en autoconsommation partielle, vous pouvez vérifier ses dires grâce au moteur de recherche mis en place par l’ADEME. Cependant, la mention RGE ne suffit pas à garantir le sérieux de votre interlocuteur et de sa proposition. Certains prestataires peu scrupuleux font les démarches nécessaires pour l’obtenir, arnaquent leurs clients et ne déposent le bilan qu’après cinq ou six procès…

L’UFC-Que Choisir a par ailleurs publié une liste des 10 entreprises “photovoltaïques” les plus signalées par des particuliers de janvier 2017 à janvier 2018. Si cette liste n’a aucune valeur juridique, nous vous conseillons d’être extrêmement prudents si vous êtes contactés par l’une de ces sociétés…

Des associations telles que le GPPEP viennent enfin en aide aux particuliers victimes d’arnaques au photovoltaïque.

Il peut encore être temps d’annuler la commande !

Depuis la loi Hamon de 2014, vous bénéficiez de 14 jours ouvrés pour annuler votre commande. Un coupon d’annulation est obligatoire, mais si le vendeur a “oublié” de vous le laisser, vous pouvez rédiger la demande d’annulation de la commande sur papier libre. Envoyez-le par Lettre Recommandée avec Accusé de Réception pour avoir une preuve en cas de contentieux.

Attention, vous ne bénéficiez pas de droit de rétractation en foire!

Icône danger électricité
Kits photovoltaïques à monter soi-même

Ces kits sont en général composés de quelques panneaux solaires, de micro-onduleurs et éventuellement de quelques bacs à lester sur lesquels poser les panneaux solaires. D’une puissance oscillant généralement entre 0,5 et 3 kWc, ils sont vendus de plusieurs centaines à quelques milliers d’euros.

OuiSol vous déconseille de monter vous-même votre installation pour des questions de sécurité, de simplicité et de rentabilité. Voyons cela en détail :

  • Ni subvention, ni TVA réduite… Depuis le 1er janvier 2018 la prime à l’investissement, d’un montant de 1 170 € pour une installation de 3 kWc, est conditionnée à l’installation par un professionnel RGE. Il en va de même pour la TVA réduite à 10% (contre 20% sinon). Bref, l’installation par un professionnel vous reviendra sans doute moins chère et vous fera gagner du temps !
  • Perte de l’électricité non-consommée. Si vous installez vous-même vos panneaux, vous ne pourrez pas revendre sur le réseau électrique l’électricité que vous produisez mais ne consommez pas. Un manque à gagner non négligeable puisque vous réinjecterez gratuitement sur le réseau votre surplus d’électricité photovoltaïque. La pose par un installateur qualifié RGE vous permet de bénéficier d’une autoconsommation partielle avec revente du surplus sur le réseau. Vous valorisez alors toute l’électricité solaire que vous produisez !
  • Ne prenez pas de risques ! Installer des panneaux photovoltaïques sur votre toit est une opération qui peut s’avérer vertigineuse sans le matériel ni la formation nécessaires et risquée : vous manipulez du matériel électrique… Installer un kit de panneaux solaires sur votre toit peut par ailleurs remettre en cause son intégrité. Vous risquez des problèmes d’infiltrations. Ayez recours à un professionnel qualifié pour votre installation !
  • Une installation pas optimale… Poser soi-même des panneaux solaires, c’est se priver de l’expertise d’un professionnel pour savoir où les poser, et risquer une faible production d’électricité par rapport au potentiel de votre toit.
  • Démarches administratives en solo. La pose de panneaux photovoltaïques sur votre toiture nécessite de déposer une déclaration préalable. Ces autorisations sont obligatoires, et en installant votre kit photovoltaïque seul vous vous privez de l’accompagnement d’un professionnel pour augmenter les chances d’acceptation de votre projet.

  1. Les prix avancés ne sont que des ordres de grandeur, calculés pour une installation solaire en surimposition réalisée par nos installateurs sur une maison de plain-pied avec des tuiles mécaniques. Tous les frais d’installation sont inclus : les panneaux solaires garantis pour 15 à 20 ans, l’onduleur (garanti pour environ 10 ans) ou micro-onduleur (garanti pour 20 ans), l’installation par un professionnel certifié, le coût des démarches administratives et celui du raccordement au réseau électrique. Les aides au financement ainsi que les coûts d’utilisation sont exclus.

Testez l'application OuiSol

C'est gratuit
et sans engagement !
C'est gratuit
et sans engagement !

Vous avez des questions ?