Les panneaux solaires en toiture, un investissement sûr et rentable

Icône rentabilité
Rentabilité et retour sur investissement

L’installation de panneaux photovoltaïques sur votre toiture constitue un investissement sûr et particulièrement rentable tout en contribuant au développement des énergies renouvelables et aux objectifs français de diversification du mix énergétique !

Le contrat d’achat de votre électricité photovoltaïque sur le réseau est établi, que ce soit en vente totale ou en autoconsommation partielle, pour une durée de 20 ans. Si cela vous donne une rare et précieuse visibilité sur les retours de votre investissement, une fois votre scénario contractuel choisi, il n’est pas possible de le modifier. Il s’agit donc de ne pas se tromper !

Une optimisation complexe

Icône optimisation

Afin de choisir le scénario contractuel qui convient le mieux à votre situation, il n’existe pas de formule miracle. Heureusement, l’application OuiSol est là pour vous permettre de choisir en connaissance de cause votre solution photovoltaïque optimale. Essayez-la gratuitement et sans aucun engagement !

Notre technologie tient compte des coûts d’installation et de raccordement de votre projet, des subventions publiques et aides à l’investissement, d’une estimation de votre consommation électrique au pas semi-horaire, des ombrages et obstacles alentours et sur votre toit ainsi que des caractéristiques uniques de ce dernier, des tarifs d’achat de votre électricité et même des prévisions d’évolution des prix de l’électricité en France.

Nos algorithmes testent alors des milliers de possibilités et vous proposent les meilleures configurations selon trois critères différents :

  • le rapport “qualité/prix”, c’est-à-dire la solution qui maximise votre taux de rentabilité (ce que vous gagnez par rapport à ce que vous avez investi)
  • vos économies cumulées, c’est-à-dire la solution qui maximise vos gains totaux sur la durée du projet
  • votre indépendance énergétique, c’est-à-dire la solution qui maximise votre taux d’autoproduction (la part de votre consommation électrique qui est directement fournie par votre installation solaire photovoltaïque)

Consommer ou vendre mon électricité solaire ?

Une fois vos panneaux solaires installés sur votre toit et prêts à produire de l’électricité, il existe trois scénarios contractuels différents vous permettant de valoriser cette électricité : la vente totale, l’autoconsommation partielle ou l’autoconsommation totale. Le choix peut s’avérer complexe, mais l’application OuiSol est là pour vous permettre de prendre la meilleure décision !

Vente totale : toute ma production solaire est injectée sur le réseau

L’intégralité de votre production est injectée sur le réseau électrique national et revendue au tarif d’achat.

Principe de la vente totale

Source : Mener à bien un projet photovoltaïque, Octobre 2017, ADEME

Installation

Dans cette situation, deux compteurs communicants sont installés chez vous. L’un mesure l’électricité que vous consommez (tout comme votre compteur électrique actuel) et l’autre mesure l’électricité que vous produisez grâce à vos panneaux solaires photovoltaïques et réinjectez sur le réseau, en vérifiant que vous ne consommez pas le moindre kWh de cette électricité photovoltaïque.

Un tarif d’achat subventionné

Les tarifs d’achat en vente totale, fixés pour 20 ans lors de la date de signature du contrat d’achat d’électricité passé avec EDF OA, sont subventionnés. Ils sont même supérieurs au prix actuel de l’électricité1 !

Ces tarifs d’achat étant subventionnés pour favoriser le développement de l’autoconsommation, plus vous attendrez pour lancer votre projet photovoltaïque, plus les tarifs d’achat seront faibles (les subventions décroissent chaque trimestre) !

Notre avis

Si vous souhaitez maximiser le montant de vos économies cumulées sur la durée du projet, cette option sera parfois la meilleure. En effet, elle vous permet de bénéficier du meilleur tarif d’achat de votre électricité solaire photovoltaïque, donc de maximiser la taille de votre installation et les économies cumulées que vous ferez. Cependant votre investissement initial devra être plus élevé, non seulement car votre installation sera d’une taille maximale, mais aussi parce que le coût de raccordement est plus élevé : les travaux sont plus conséquents et le volume de l’installation plus important.

Autoconsommation partielle : je consomme ma production solaire et injecte le surplus sur le réseau

Pendant les heures de production de vos panneaux photovoltaïques, vous consommez une partie de l’électricité issue de vos panneaux photovoltaïques. Le surplus est injecté et revendu sur le réseau. Compte-tenu de l’augmentation des prix de l’électricité sur le long terme , autoconsommer votre électricité vous permet de vous affanchir des hausses des prix de l’électricité et de sécuriser votre facture énergétique.

Principe de l'autoconsommation partielle

Source : Mener à bien un projet photovoltaïque, Octobre 2017, ADEME

Installation

Les nouveaux compteurs communicants Linky sont capables de compter à la fois votre production et votre consommation. Vous ne gardez donc qu’un seul compteur chez vous !

Prime à l’investissement et tarif d’achat

Dans le cas de l’autoconsommation partielle, les subventions publiques prennent la forme d’une prime à l’investissement que vous touchez chaque année pendant 5 ans à partir de l’achat de votre installation2. Si le tarif d’achat est plus faible3 qu’en vente totale, il reste élevé et présente toujours l’avantage d’être fixé pour 20 ans. De quoi vous donner la visibilité nécessaire pour garantir la rentabilité de votre investissement !

Notre avis

Cette option est souvent optimale. Elle vous permet de consommer autant que possible votre électricité solaire photovoltaïque directement chez vous tout en valorisant le surplus que vous injectez sur le réseau. Par ailleurs, cette option possède une vertu non négligeable par rapport à la vente totale : elle vous rend moins dépendant du tarif “consommation”, c’est-à-dire du prix de l’électricité en France. En consommant l’électricité produite par vos panneaux photovoltaïques, vous diminuez la quantité d’électricité que vous achetez sur le réseau. Vous sécurisez ainsi une partie de votre consommation électrique contre les prévisibles hausses du prix de l’électricité en France ! Enfin, le raccordement est dans la plupart des cas très simplifié (pas de frais de compteur, pas de frais de mise en service).

Autoconsommation totale : je consomme intégralement ma production

Vous consommez la totalité de votre production solaire photovoltaïque sans injecter d’électricité dans le réseau. Ce cas est financièrement le moins intéressant.

Principe de l'autoconsommation totale

Source : Mener à bien un projet photovoltaïque, Octobre 2017, ADEME

Installation

Un seul compteur électrique, et celui-ci a ici exactement la même fonction que votre compteur électrique actuel : il compte le nombre de kWh électriques que vous consommez. Votre production solaire ne sert qu’à diminuer votre consommation du point de vue du réseau. S’il y a du surplus d’électricité solaire (par exemple si vous vous absentez), celui-ci sera perdu.

Prime à l’investissement

Vous bénéficiez d’une prime à l’investissement dont le montant est le même que celui pour une installation en autoconsommation partielle. Vous ne bénéficiez pas des tarifs d’achat avantageux de votre électricité photovoltaïque.

Notre avis

L’expérience nous a montré que cette solution n’est quasiment jamais la plus intéressante. Ne vous permettant pas de valoriser votre surplus d’électricité (ce qui implique que l’électricité photovoltaïque produite par vos panneaux solaires pendant vos absences est tout simplement perdue), elle oblige à un sous-dimensionnement de votre installation solaire photovoltaïque. C’est donc une option que nous déconseillons.


  1. Les tarifs d’achat en vente totale sont actuellement de 18,59 c€/kWh pour une puissance installée inférieure ou égale à 3 kWc et de 15,80 c€/kWh pour une puissance installée comprise entre 3 et 9 kWc. Revu tous les trimestres, ce tarif est valable jusqu’au 31/12/2018.
  2. Le montant de la prime à l’investissement est de 390 €/kWc ou de 290 €/kWc pour des puissances installées respectives inférieure ou égale à 3 kWc ou comprise entre 3 et 9 kWc.
  3. Le tarif d’achat en autoconsommation partielle est fixé à 10 c€/kWh pour une puissance installée inférieure ou égale à 9 kWc.

Testez l'application OuiSol

C'est gratuit
et sans engagement !
C'est gratuit
et sans engagement !

Vous avez des questions ?